42 réflexions au sujet de « La citation du jour »

      1. karouge

        farine de blé (ou de châtaigne), sucre, vin blanc.
        Pour ne pas mourir (de faim) idiot (cf wikipedia):
        « Ce gâteau traditionnel des bergers semble avoir une origine pour le moins médiévale compte tenu d’une cérémonie religieuse qui se déroule à Calvi, capitale de la Balagne, au cours de la Semaine sainte. En effet, les canistrelli sont bénis chaque Jeudi saint, dans l’église paroissiale avant d’être distribués lors de la procession qui précède la lavanda, lavement des pieds des membres de la confrérie de Saint-Antoine-Abbé et Saint-Érasme par le prieur au Moyen Âge, actuellement par le curé de la paroisse.
        Bon appétit !

  1. caroleone

    La cérémonie du canistrelli que cite Karouge me fait penser à celle des navettes de St Victor à Marseille. Et les gâteaux viennent du peuple, alors, forcément, ils ne peuvent pas décevoir. Si en plus Zola en fait la promo, c’est classe.

    Répondre
  2. gibulène

    J’aime bien les canistrelli ! ils en font des parfumés aussi (citron, amande, anis….) mais il faut pour trouver du goût les acheter en biscuiterie ou boulangerie locale, pas en grande surface.

    Répondre
  3. almanito Auteur de l’article

    WP ne validant qu’une fois sur deux certains commentaires, voici un irrésistible et excellent commentaire de la part d’Emma (Barbouille, Eperluette, Pictozoom) :
    « l’enseigne de l’Assommoir ? »

    Répondre
  4. almanito Auteur de l’article

    Commentaire de M.F. qui ne peut pas non plus valider son commentaire (merci WP):
    « Tous les boulangers n’ont pas ce sens de l’humour! Bravo! Mais peut-être qu’avec mon mauvais caractère, je l’aurais tourné autrement : L’amour déçoit TOUJOURS, les canistrelli, JAMAIS. Et j’aurais signé Prosper Mérimée. »

    Répondre
      1. almanito Auteur de l’article

        Je comprends 🙂
        Tiens si tu as envie de lecture, je viens de finir Apeirogon de Clum Mac Cann, un des meilleurs livres que j’aie lus et sinon toute la littérature de Primo Levi, ce sont des livres et des auteurs qui te restent toujours dans la tête et dans le coeur, qui t’accompagnent pour toujours.

  5. Pastelle

    En cherchant un peu j’ai trouvé une autre version :
    « L’amour peut décevoir.
    La pizza jamais. »
    – Emile Zola »
    Il semble qu’il était bien préoccupé par la nourriture, Monsieur Zola. 😉

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Je tourne à vide en ce moment, je n’arrive même pas à commenter les autres blogs. Mais je les lis, d’ailleurs j’ai beaucoup aimé ton texte 🙂
      Merci Joséphine mais à moins d’avoir une étincelle soudaine…

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s