Le bassin habité

Nous avons donc ce monument banal à pleurer et à peine prétentieux avec Napoléon Bonaparte en habits de 1er Consul entouré de 4 lions crachant de l’eau en- veux-tu-en-voilà et entouré d’un parterre fleuri propre à inciter la foule admirative à se prendre en photo devant la merveille.

Le genre de chose que l’on voit dans toutes les villes ou presque, qui personnellement me donne envie de bailler.
Le seul intérêt est de regarder là où l’on ne regarde jamais : dans le bassin.
Non, y a pas de poissons ni de grenouilles et encore moins de dragons. Hélas.

Bah oui encore des reflets

Une année à l’aube, j’y ai vu un sans logis s’y baigner avec allégresse

Une autre année, des vacanciers pompettes ont osé grimper sur le 1er Consul dont un bout s’est fracassé dans le bassin. Misère ! Y a plus d’respect !

A l’occasion d’un Noël, not’ maire à tous a eu l’idée surprenante d’englober la statue dans un globe géant rose…

Bref. C’est fini.

Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet, une histoire pleine d’humour signée Emma

http://eperluette.over-blog.com/2015/04/le-grand-pardon.html

30 réflexions au sujet de « Le bassin habité »

  1. MF

    Normalement, dans un bassin normal comme le mien, y a des poissons, des grenouilles et des pieds de papyrus, tous très normaux… Eh bien, chez toi, non! Moi, qui me fiais candidement à l’eau qui dort, je vois que ceux qui me donnaient tort avaient raison. Mais les reflets sont très beaux comme toujours….

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Maintenant elle dort vraiment, on ne nous ouvre les grandes eaux que l’été, pour épater les touristes qui n’en n’ont jamais vu ailleurs peut-être…
      J’aimerais bien des poissons mais en fait il faudrait vraiment se pencher par-dessus la haie pour les voir. Tu as de la chance mais n’empêche, t’as pas de dragon !

      Répondre
  2. karouge

    Pour la bataille d’Hey, l’eau ! pas de doute, tu l’as gagnée !
    (pour le jeu de mots, cf wikipédia!)
    « La bataille d’Eylau a eu lieu le 8 février 1807 à Preußisch Eylau (de nos jours Bagrationovsk) dans le nord de la Prusse-Orientale (actuel oblast de Kaliningrad), entre les forces de l’Empire russe, soutenues par celles du royaume de Prusse, et l’Empire français. Napoléon Ier reste maître du terrain, au prix de lourdes pertes, mais n’obtient pas la victoire décisive qu’il attendait. »

    Merci pour tes photos toujours poétiques !😙

    Répondre
  3. hobolullaby

    quelle différence entre le premier consul et le dernier qu’on …
    garde ton oeil de photographe qui décrypte les reflets
    car comme disait l’autre  » un cerveau bien retourné vaut mieux qu’un torticolis ! » 😉

    Répondre
  4. Katia

    J’aurai bien vu la première à l’envers et les autres à l’endroit. Ben oui, pourquoi pas ?
    Ici, dans les bassins, ce sont des pièces que l’on voit, il parait que ça porte chance 😉
    La dernière est ma préférée.

    Répondre
  5. almanito Auteur de l’article

    Emma avait écrit une histoire délirante et terriblement drôle à propos d’un bassin à pièces, faut que je te la retrouve.
    Oui moi aussi, la dernière est ma préférée, je l’ai mise en dernier pour faire oublier les autres 😉

    Répondre
  6. Laurence Délis

    Eh bien au moins ce bassin offre quelques histoires et de jolis reflets 🙂
    C’est davantage qu’au centre ville de chez moi où le seul divertissement que nous offre le bassin avec jets d’eau, c’est le savon liquide que versent les jeunes lors de soirées arrosées et qui mousse, mousse longtemps et vole avec le vent d’autan ! 😉

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s