Toujours d’une gaité ébouriffante, ce 11 novembre

Quand tu sors, t’es sûre de pas être déçue

Alors que par grand soleil tu peux rencontrer n’importe qui

Et voilà !

32 réflexions au sujet de « Toujours d’une gaité ébouriffante, ce 11 novembre »

  1. Dominique

    C’est vrai que le 11 novembre… comme depuis le 1er en fait, et jusqu’au mois d’avril, rien n’est vraiment gai-gai à cette période. J’attends déjà les chauds rayons du soleil ! C’est qui ce nouveau pote ? méfie-toi, il ressemble à Pinocchio !

    Répondre
  2. iotop

    Bon jour,
    On peut se rencontrer soi-même … aussi 🙂 alors on peut être déçue… ou pas 🙂
    Note : j’aime bien la première photographie, il y a cette profondeur et ce trait au loi qui partage le ciel du reste comme si après ce trait la chute est inévitable …
    Bonne journée
    Max-Louis

    Répondre
  3. Joséphine Lanesem

    Très belle la première photo ! Ça fait plaisir de voir des vagues. L’Adriatique est trop tranquille, surtout dans mon coin. Mon copain dit que ce n’est pas la mer mais une sorte de lac ou de marais – il est sarde, alors il a d’autres standards 🙂

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Ha s’il est Sarde, on doit avoir à peu près la même mer 🙂
      Je porte particulièrement les Sardes dans mon coeur depuis qu’ils sont venus à Ajaccio il y a 4 ans, faire un défilé de mascaras. J’étais fascinée, j’en garde un souvenir ébloui et j’attends chaque année (en vain) qu’ils reviennent.

      Répondre
      1. Joséphine Lanesem

        Mais il faut aller les voir, ce n’est pas si loin 😊 L’une de mes meilleures amies est corse – celle de mes amies qu’il préfère, une sorte d’affinité insulaire, j’imagine – et je suis étonnée que ni elle ni sa famille ne soient jamais allées en Sardaigne. De même, peu de Sardes vont en Corse. C’est comme si ce bras de mer qui vous sépare était une chaîne de montagnes ! Il faut dire que la mer y est très agitée. Mais la traversée est très belle.

  4. caroleone

    Elles sont géantes tes photos : de pures merveilles qui réchauffent l’atmosphère et le petit bonhomme est bien trouvé. La 1ère photo me fait penser à 2 choses complètement opposées : le macramé avec lequel on nous apprenait à faire des sacs en colo, et la crépinette avec laquelle on entoure les saucisses aux herbes dans la Loire.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Génial les crépinettes, je n’y avais pas pensé, dommage qu’o n’en ait pas besoin pour les figatelli, on aurait le matos sur place, mélange « terre/mer » très branché en ce moment 🙂

      Répondre
  5. MF

    Toujours aussi Canon, tes photos! Chacun porte en soi un pays, un peuple, une ville, des chants…Qui sont différents de ceux qui pourtant portent les mêmes… Et moi, je serais bien en peine de… sous peine de me faire envoyer pendre.

    Répondre
      1. MF

        Pour des tas de raisons. Pour n’en citer que 2 :1) je me fiche qu’on soit en novembre ou en août, l’un n’est pas plus triste que l’autre… Pour moi, en tout cas… 2) pour avoir vécu dans des pays à l’éternel été, je sais comme m’ont manqué les temps de novembre, quand on se pelotonne dans les châles de laine et que givre et brouillard mettent une certaine poésie sur les choses…
        Et justement : tes photos sont très réussies… C’est tout ce qui compte

  6. almanito Auteur de l’article

    Emma, Madame Pictozoom, Barbouille et Eperluette me dit ceci :
     » de bien belles photos en tout cas ! Le manque de lumiere de novembre me fait toujours penser à cette remarque de Vialatte :- Novembre commence mal et continue en pire- mais haut les coeurs : les canicules reviendront ! « 

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s