Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

Les choses de la vie

Le bon sens populaire est rarement déjoué.
Ne jamais dire jamais.
Faut-il supprimer le mot « jamais » de l’usage courant ou le réserver à des cas incontestables qui restent à définir ?

Je viens de prendre un peu d’élan juste pour confirmer la règle.

J’avais toujours dit « jamais je n’écrirai un livre ! », je me contente d’écrire au vent du blog pour les lecteurs qui veulent bien me suivre.
Certains m’ont demandé ma bibliographie, d’autres m’ont encouragé à dépasser le blog, cela fait des années que je résiste.
Les villageois découvraient mes récits, retrouvaient un voisin, une cousine, un oncle, une tante, un aïeul, parfois un bisaïeul, me rencontraient avec un large sourire.
– Je ne connaissais pas cette anecdote, j’ai bien ri, je ne savais que mon grand-père était ainsi.
D’autres :
– Ah oui ! C’est exactement ça, je l’ai connu très peu, puis mes parents m’en parlaient, mais…

Voir l’article original 171 mots de plus

4 réflexions au sujet de « Fontaine, je ne boirai pas de ton eau. »

  1. Quichottine

    J’ai découvert Simonu grâce à toi. J’aime beaucoup ce qu’il écrit.
    Je crois qu’on ne devrait pas dire « jamais », mais de là à ne jamais l’utiliser…
    Il arrive que ce soit important d’essayer.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Il a bien raison d’essayer, ses récits sur les temps en anciens et les personnages pittoresques qu’il évoque sont un véritable patrimoine. Je lui souhaite tout le succès possible dans cette entreprise 🙂

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s