Concentré de peu de chose…

Au début de l’hiver j’ai vu quelque chose pousser dans un pot de fleur contenant un reste de terreau. La chose était malingre mais grandissait vite, à tel point que je l’ai installée sur le rebord de la fenêtre quand elle a atteint le mètre cinquante.

J’en ai pris soin, j’ai tiré les persiennes les jours de vent, je l’ai arrosée mais pas trop, je l’ai soignée, j’ai observé les rares feuilles sans pouvoir l’identifier, jusqu’au jour où en en frôlant une de la main j’ai reconnu le parfum de la tomate.

Petite déception tout de même, je rêvais d’un truc plus exotique, j’espérais qu’enfin l’une des nombreuses graines de kaki que j’avais répandues au hasard dans la terre se serait décidée à me faire plaisir.
Surtout que les plants de tomates, chez moi, j’ai l’habitude, ils poussent dans la gouttière cassée, à mi-chemin du deuxième étage et du premier, presque tous les ans.


Bien, va pour la tomate valeureuse qui veut vivre en hiver. Elle a beaucoup fleuri, pas découragée du tout par le froid mais n’a quand même pas poussé le bouchon jusqu’à m’offrir un fruit, fut-il vert, pour mon Noël.

Bref, voici le résultat, il n’y en a qu’une, elle a la taille d’une grosse olive, oui, oui je vous tiens au courant pour la suite, bien entendu.


35 réflexions au sujet de « Concentré de peu de chose… »

  1. iotop

    Bon jour,
    Une tomate extraterrestre ?
    En fait, au début de la lecture du texte, je pensais « plonger » dans le fantastique quand j’ai lu : « ….quand elle a atteint le mètre cinquante … » mais non … je suis un peu déçu … 🙂
    Max-Louis

    Répondre
      1. Dominique

        Tu entends mal, pourtant j’ai crié, cri-é-é !!! Je disais que cette réponse était adressée au commentaire de Karouge ! T’as entendu là ? 🦻

    1. almanito Auteur de l’article

      Karouge est trop méchant 😉
      Sidonie à la limite pourrait jouer avec mais ne la mangerait pas, d’abord il faudrait qu’elle monte sur le rebord de la fenêtre, et ça, elle a trop peur 😉

      Répondre
  2. Frog

    Brave tomate d’hiver ! En parlant de kaki, j’ai abattu mon plaqueminier aujourd’hui. Sa production était maigre et aigre mais je l’aurais gardé s’il avait débourré plus tôt – disons que je n’aurais ps eu le cœur de le couper. Mais là on est le 18 mai et faut pas charrier – je sais qu’on a gelé tout avril etc mais attends, même le figuier a réussi à sortir qqs feuilles. Bref ca a libéré de la place pour les groseilles à maquereaux !

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Ha dommage, c’est tellement bon, les kakis, j’en raffole! La structure de ton jardin va être différente mais si les groseilles à maquereaux sont de meilleure composition, c’est bien aussi 🙂
      Je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à faire germer des graines de kaki alors que j’ai fait pousser des tas de trucs qui sont maintenant dans des jardins amis (pins, myrtes, néfliers etc) je vais refaire un essai maintenant qu’il fait plus chaud…

      Répondre
      1. Frog

        J’adore les kakis moi aussi ! Séchés aussi ! Mais bon le mien n’était pas de la bonne variété. Et puis il etait malheureux car en pot (un tres gros pot) mais je n’ai pas de place en terre, jardin trop petit. J’ai lu sur la germination des graines de kaki l’autre semaine justement et en ai conclu que c’était trop de boulot pour moi. Si tu y arrives, raconte-nous s’il te plaît !

      2. almanito Auteur de l’article

        C’est toujours très compliqué quand on lit les conseils, dans la nature ça s passe tout seul, donc je vais refaire un essai sans me casser la tête. Ceux que j’ai semé cet hiver ont peut-être souffert du froid, ma cuisine est à la température de l’extérieur. Sûr si j’y arrive je fais un article triomphant 😉 J’ai envie de tenter les kiwis aussi… Ha lala si j’avais ne serait-ce qu’un petit balcon…

    1. almanito Auteur de l’article

      C’est vrai que le moindre petit truc qui pousse chez moi, j’en fais des salades, mieux vaut pour tout le monde que je n’aie pas de balcon, quand j’en avais un, je ne parlais que de ça 😉

      Répondre
  3. caroleone

    Les plantes qui poussent seules ont plus de caractère et de résistance……elles sont issues de bonnes graines, sélectionnées par l’air du temps. Par exemple, chez moi, mes graines de salade récoltées pendant des semaines, une fois semées : bouffées par les limaces dès qu’elles sont sorties de terre (malgré le marc de café), les salades qui ont poussé seules malgré l’hiver : aucune limace n’y a touché.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Bien sûr, la nature fait bien mieux que nous la sélection naturelle.
      Contre les limaces, je ne sais pas si c’est vrai mais j’ai souvent entendu parler de peaux de pamplemousses retournées…

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s