Il était une fois…

Une princesse très belle qui vivait dans un château..

Ben dis donc, c’est pas un château, y a plein de tuyaux partout !

Si, c’est un château moderne, comme à Beaubourg.
…qui s’appelait Boucles d’or…

Pff ! Elle a même pas de cheveux !

Mais si elle en avait mais elle avait été obligée de les raser …

Elle avait eu des poux?

Oui. On peut continuer ou tu veux qu’on lui mette une perruque ?!
Donc cette très jolie princesse

Sortait pour aller observer de loin un beau jeune homme dont elle était fort éprise, qui voulait être comédien.

C’est pour ça qu’il reste planté devant le cinéma?

Evidemment, il attend qu’un impresario le remarque.

Mais la pauvre Boucles d’or n’avait pas de chance, le bellâtre lui préférait les femmes délurées qui fréquentaient les magasins de luxe, car pour devenir comédien, il faut des sous d’avance si on veut passer outre la période des vaches enragées.


-C’est quand la période de vaches enragées?

C’est entre novembre et février, tu crèves la dalle et en plus tu te gèles les pieds devant le cinoche.
Bref, la belle s’en alla chouiner sous un prunus

et toutes ses larmes se convertirent en capucines lorsqu’elles churent sur le macadam.

C’est à ce moment là, qu’apparut Jack le corsaire

P’tite tête et gros bras comme tu peux voir. Il la souleva comme une plume et l’emmena dans son antre par une porte dérobée.

La pauvre petite se débattait sans force entre les gros bras, tu imagines bien

Beuh…non pourquoi?

Passkeu. Mais elle fut sauvée par la présence imprévue de Calamity Berthe qui attendait Jack de pied ferme depuis qu’elle avait appris qu’il la trompait.

Elle était pas commode Calamity, alors Boucles d’or profita de la scène de ménage qui s’en suivit pour prendre la poudre d’escampette et la lanterne qui trainaient près d’une montagne d’emballages de pizzas que Jack, ce gros feignant négligeait de déposer à la poubelle.

Elle était magique, la lanterne?

Non, elle éclairait, c’est tout. Mais la poudre d’escampette oui.

Lorsqu’elle rentra à pas d’heure au château, la pauvre petite trouva sa marâtre qui l’attendait les poings sur les hanches: « ousque t’étais encore à traîner dans les bas-fonds ? » qu’elle lui demanda, furieuse

C’est quoi: à pas d’heure?

C’est quand il est tellement tard qu’ y a plus d’heures sur la pendule.

La marâtre décida que puisque Boucles d’or courait le guilledou, il était temps de la marier. Elle lui présenta d’abord un tout petit bonhomme de rien du tout qui non seulement avait un tout petit kiki mais qui en plus faisait plein de fautes d’orthographe, ce qui horrifia Boucle d’or (tu vois quand on te dit de bosser à l’école, c’est pas pour rien ! )

Pour une fois la marâtre céda et présenta à Boucles d’or un sémillant jeune homme venu des Amériques

qui l’emmena de force dans son pays sur son bateau.

Et c’est là que Boucle d’or rencontra l’homme de sa vie!

Il était beau et il sentait le sable chaud. Ensemble ils empoisonnèrent le mari gênant avec le reste de la poudre d’escampette et transformèrent sa dépouille

avec la quelle ils décorèrent leur grand jardin de roses où ils vécurent très longtemps et très heureux.

Hein? Des enfants? Oui, 101 ils en eurent et oui: comme les dalmatiens.

Emma ayant eu l’excellente idée de mettre l’histoire sur Calaméo, vous pouvez la découvrir également dans ma réponse faite au premier commentaire de Dominique en cliquant sur le lien. Merci Emma, c’est génial 🙂

54 réflexions au sujet de « Il était une fois… »

      1. almanito Auteur de l’article

        C’est un fait historique, 3,5cm au repos, il a été coupé à sa mort et conservé, la personne qui le détient actuellement a refusé de le céder pour 100 000 dollars !

      1. almanito Auteur de l’article

        Je t’ai répondu que c’était une réalité historique, en te disant que la personne qui détient la petite chose e a refusé 100 000 dollars, ce à quoi tu as répondu que c’était cher du centimètre mais rien n’est apparu sur le blog.

  1. caroleone

    Quelle rigolade !! C’est excellent Alma, franchement, y’a tout c’qui faut pour le conte. Dépaysement, amour, suspense, humour, aventure, fleurs et épines etc……je te dirais pas ce qui m’a fait le plus rire.
    Tu devais garder tes photos au chaud le temps de finir ton roman-photo, non ?

    Répondre
  2. In the Mirror

    Tu as le don pour trouver les histoires à tes photos, tu m’as fait rire et ça fait du bien :o)
    Et c’est encore mieux avec Calimero, merci Emma, c’est super !
    Quant au petit kiki, je l’ignorais hi hi

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Calaméo 😉
      J’ai fait un paquet de toutes mes photos en rade au grenier depuis des lustres. Oui la petite chose insignifiante et pathétique, comme quoi on peut avoir une grande gueule et …faire plein de fautes d’orthographe 🙂

      Répondre
      1. In the Mirror

        J’aime bien Calimero 🙂
        Tu vas être gâtée ce week-end, ils fêtent le bicentenaire 😕

      2. almanito Auteur de l’article

        C’est l’association d’idée petit kiki et petit oiseau qui t’a fait penser à Calimero 😉
        Tiens je n’ai vu aucun préparatif, j’en suis restée à la discussion mairie/région, les premiers souhaitant des festivités, les seconds n’en voulant pas. Va falloir que j’aille aux renseignements.

  3. gibulène

    Bon, j’en ai appris un peu plus sur l’anatomie du petit caporal ! et sur le pouvoir de Jack Sparrow de transformer ses ennemis en papillons ! comme quoi j’avais dû sauter quelques chapitres à l’école 😀 Par contre où sont passés les trois ours ?
    Trop rigolote ta story Alma !

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Hou les 3 ours, ça, c’est une autre histoire!
      Si tu sais comment je peux supprimer les 2 placards de calaméo que j’ai maladroitement mis, ça m’arrangerait bien …

      Répondre
      1. almanito Auteur de l’article

        Voilà j’y suis arrivée avec modifier l’url du lien embarqué, j’ai tout effacé et ensuite j’ai « intégré » du vide. Pff pas simple WP 😉 Merci Gibu.

  4. MF

    Très chouettes histoire et illustrations qui cassent un peu tous les codes. Des emmanchements dans des tuyaux qu’on attendrait pas. Bravo! Moralité : vaut mieux passer par des portes honnêtes que des portes dérobées!

    Répondre
      1. MF

        T’as raison! J’aurais pas dû mettre moralité. Mais faut pas dérober les portes non plus, sinon, y aurait plus de mystères derrière la porte.

      2. almanito Auteur de l’article

        Faut toujours se méfier avec les portes, parfois derrière, ben y a rien, et là ton histoire, ben elle est foutue…

  5. Mony

    Tu vis dans une ville bien inspirante pour ton imaginaire qui nous mène en balade 🙂
    Super aussi le travail et la présentation faits par Emma.
    Bonne journée, Almanito !

    Répondre
  6. elsaxelle

    Merci pour l’évasion. tu as du bien t’amuser à rechercher toutes les photos pour illustrer ton récit. A moins que ce ne soit l’inverse. En tout cas le rendu m’a tenu en haleine.

    Répondre
  7. Quichottine

    J’ai cru que le Lutin bleu était venu te rendre visite… en tout cas, j’ai adoré !
    Tu as écrit une belle histoire avec tes photos. Merci !
    Je vais aller voir sur Calaméo.
    Bravo ! et j’en attends d’autres aussi…. 🙂

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s