Le maraudeur

J’étais partie d’un bon pas, le coeur léger en cet journée printanière, pour profiter de la nature, bien décidée à profiter de l’herbette tout juste sortie de l’obscurité et des rochers moussus

Bref j’étais prête à m’émerveiller de ces toutes petites choses que la nature offre en attendant les jours meilleurs, un peu genre tralala Perette et le pot au lait, mais sans le pot au lait.

Quand soudain j’ai eu la très désagréable impression d’être suivie.

(Roulements de tambours, musique dramatique)

IL ETAIT LA.

Encore et toujours lui, qui me poursuit partout où je vais, je l’ai déjà maintes fois vu en ville. J’ai tout de suite reconnu sa silhouette de grand malade.
Inquiétant.
Encore en ville, il y a toujours du monde, mais là… j’étais seule!

(Roulement de tambours redoublant d’intensité)

Avant de fuir j’ai réussi à faire 2 clichés et demain je vais porter plainte.

49 réflexions au sujet de « Le maraudeur »

  1. m'sieur R

    Mais quel dommage c’était bien et le voilà en pire le nabot !!!
    C’était bien parti pourtant, ces amas de pierre qui moussent, ces arbres tordus, l’écorce enracinée. Quel dommage c’était une belle campagne de réussie.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Bah oui, le coup de Trafalgar! Mais tu sais j’ai été très courageuse, même pas tombée en m’enfuyant à toutes jambes et en rentrant je me suis offert un byrrh à crème.

      Répondre
  2. Laurence Délis

    😀 !
    Avant d’arriver à la troisième photo, je m’étais imaginer bien des choses… surtout en observant la seconde photo (superbe !) où j’y ai vu un crocodile grimpant le tertre, juste en dessous de l’arbre 🙂

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Je crois que c’est le dragon de frog 😉
      Ce personnage est exploité à outrance par la ville, où que l’on soit il est là d’une façon ou d’une autre et comme je ne suis pas fan je suis en overdose!

      Répondre
  3. Christian

    Impressionnante ton histoire, j’en ai les cheveux droit debout sur le crâne. ( comme Désirless).
    Quand à ton homme maraudeur il me fait penser à Naboléon, de marbre quoi.
    La troisième photo me plaît beaucoup et le met bien en valeur.
    Bonne soirée Almanito.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      C’est vrai, mais maraudeur, ça fait plus peur. Quand j’étais gosse, parfois il courait le bruit dans le quartier qu’il y aurait des maraudeurs dans la nuit. Chacun se claquemurait chez lui, les bons pères de famille à la nuit tombée faisaient le tour de la maison pour bien vérifier qu’aucune porte ou fenêtre n’avaient été oubliées. Le mot m’impressionnait beaucoup parce qu’il ne définissait rien de précis, ils auraient dit voleurs, au moins on était fixés, mais maraudeur…

      Répondre
  4. caroleone

    C’est quand même une véritable invasion….je te comprends tu dois bien faire attention car sur tes pas une ombre veille ….. Les amérindiens ont entrepris de déboulonner les statues des colonisateurs…..une idée comme une autre !

    Répondre
  5. caroleone

    Parfois je me dis que les mauvais exemples sont plus adulés que les porteurs de bonnes intentions. Il n’y a qu’à voir trump et bozo pour s’en convaincre.

    Répondre
  6. In the Mirror

    Pas possible ! Comment être en adoration devant un tel personnage au point d’y installer des statues partout ?
    Je comprends ton angoisse et compatis :o)
    En dehors de « lui », j’aime beaucoup la dernière photo.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      Ben c’est le seul atout de la ville, surtout maintenant que tout est transformé à l’image de toutes les villes européennes… La dernière photo l’avantage :))) dans la réalité on le voit perché en haut d’un escalier monumental dont chaque marche est le symbole d’une victoire. Cultissime 😉

      Répondre
  7. Dominique

    Dis donc, dis donc, il en fait couler de l’encre Napo ! je n’aime pas bcp les gens de guerre, alors je ne dirai rien, pas envie qu’il vienne me hanter ! Joli petit Napo, il est mignon le vilain méchant…

    Répondre
  8. MF

    J’affirme que si l’homme eût mieux digéré, comme pour Cléopâtre avec la longueur de son nez, la face du monde en eût été changée! Imagine : ballonnements, aigreurs, brûlures, une haleine à faire fuir les putois pour ne pas parler de l’autre orifice! Les désastres tiennent parfois à de si petites choses.

    Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      C’est fort possible, il y a d’ailleurs des études qui sont réalisées sur les maladies des grands hommes et des artistes qui expliquent que cela a eu des répercussions dans leurs décisions ou dans leurs choix, faudrait que je te retrouve un article passionnant au sujet de Van Gogh.

      Répondre
    1. almanito Auteur de l’article

      J’aime bien ce prénom, beaucoup de petites filles s’appellent Ghjaseppina en Corse et elles ne me font pas du tout
      penser à ce couple 🙂
      J’ai trouvé hier un petit graff parodiant Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de David, à cheval sur un hippocampe (un dragon à s’y méprendre 😉 ) avec un N barrant sa cape façon Zorro, tu vois il est vraiment omniprésent 😉

      Répondre
  9. Quichottine

    J’ai adoré ta promenade et les photos… la musique aussi.
    Un vrai scénario fantastique.
    Merci pour ce partage auquel je ne m’attendais pas du tout. Tu fais fort.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s